Le Paresseux. Comment vit le paresseux ? Pourquoi le paresseux se déplace lentement ? Que mange le paresseux ? Comment reconnaître l’aï et l’unau ?

Paresseux à 3 doigts…

Le paresseux appartient à la famille du tatou et du fourmilier (des xénarthres (1) ou édentés).

  • (1) Nom d’ordre de mammifères plantigrades d’Amérique du Sud, ayant des articulations vertébrales d’un type particulier, tels que les paresseux, les fourmiliers et les tatous.

Il n’appartient pas à la famille des primates comme le singe.

Cet animal, un des plus anciens mammifères du monde, est apparu sur le continent américain il y a 60 millions d’années environ, puis a colonisé le reste du Nouveau Monde et s’est développé sous plusieurs formes. Aujourd’hui bien caché au cœur des forêts tropicales de ce continent, il explore les hautes frondaisons avec la lenteur caractéristique qui lui a valu son nom.

Il a trois estomacs, un cœur plus petit que celui d’un pigeon.

Grâce à une irrigation sanguine spécifique, Il peut rester des heures suspendu sans se fatiguer.

Herbivore, je mange surtout des feuilles de bois canon (cecropia), ma nourriture préférée. Mais on a identifié vingt autres essences différentes dont mon espèce se nourrit. Cela dépend de l’endroit où nous naissons.

Le paresseux passe ses journées entières dans les arbres, il est extrêmement bien adapté à ce type de vie, il ne descend à terre que pour y faire ses excréments. A cause de son métabolisme très lent, il a besoin de déféquer et d’uriner seulement une fois par semaine.

Sa position normale est d’être suspendu par les quatre pattes à une branche plus ou moins horizontale, ce qui lui fait voir le monde à l’envers. Il ne se tient en position verticale que pour escalader un grand tronc ou lorsqu’il s’assoit sur une branche pour se reposer. Parfois, il s’allonge sur le dos quand la taille de la branche le permet, mais il ne se met sur le ventre que très rarement et lorsqu’il est à terre, il rampe péniblement et se traîne, en tirant son corps avec ses pattes.

Il sait parfaitement bien nager. Il a un seul petit par an.

Le paresseux passe quatorze heures sur vingt-quatre à se reposer, son maximum d’activité se situe autour de minuit et le minimum à l’aube.

Sa tête est extrêmement mobile autour de l’axe longitudinal du corps, et elle peut tourner à 270°, à droite comme à gauche.

Le Paresseux « Aï » à trois doigts change quatre fois moins souvent d’arbre que son cousin le paresseux « Unau » à deux doigts et trois doigts sur les pattes arrières.

– Bradypus Tridactylus (nom scientifique)

Je suis un aï ou paresseux à trois doigts.

On m’appelle « parsou mouton » ou « dos-brûlé », à cause de la tache orange sur le dos des mâles de mon espèce. Nous mesurons de 18 à 70 cm, pesons de 180 grammes à la naissance à 5,5 kgs adultes.

 

UNAU – Coleopus Didactylus (nom scientifique)

Je suis un unau ou paresseux à deux doigts sur les pattes avant et trois doigts sur les pattes arrières. Contrairement au Aï, je possède un pelage constitué de longs poils brunâtres.

Les animaux de mon espèce peuvent mesurer de 27cm à 1 m. Ils peuvent peser de 400 grammes à la naissance, à 8,5 kgs adultes.

Je suis omnivore, je mange des bourgeons, des fruits, des racines de tubéreuse, ainsi que des petites proies.

A la différence de mes amis les aïs, je suis nocturne, plus gros, plus sauvage et plus défensif.

Les paresseux à deux doigts sont plus agressifs que leurs cousins à trois doigts. Ils peuvent mordre et se défendent en lacérant avec ces griffes avant.

Ce livre (traduit en français) concerne la partie brésilienne de l’Amazonie, villes, rivières, animaux…

Une vidéo est disponible dans le menu « Faune »

ou dans les « mots clés »…

 

Suivre beaute-de-la-nature:

Photographe & vidéaste amatrice, je partage mes prises de vues pour le plaisir des yeux...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *